Home » » Energies et bien-être » Mes 10 conseils anti-stress pour vos enfants !

Mes 10 conseils anti-stress pour vos enfants !

Posté dans : Energies et bien-être 0

Mes 10 conseils anti-stress pour

vos enfants

+ repérer les signes de mal-être
+ qui contacter
fille fillette heureuse joie amusement

Un enfant s’enferme facilement dans le stress, car il n’a pas forcément conscience de ce qui se passe émotionnellement en lui et il n’ose pas en parler

  1. Chaque jour après l’école, décompressez ensemble : une petite balade dans la nature, un parc de jeux ou un tour dans le quartier
  2. Demandez à votre enfant comment s’est passé sa journée à l’école, même s’il est peu bavard il appréciera votre intérêt
  3. Faites ensemble des exercices de cohérences cardiaque, c’est simple et ludique à faire et cela apaise vraiment : on inspire et on expire sur 5 temps
  4. Faites lui découvrir la méditation et/ou le yoga et des vidéos spécialement faites pour les enfants
  5. Donnez à votre enfant des lectures sympas et amusantes qui changent les idées, regardez des films drôles
  6. Chahutez, jouez à cache-cache, à une bataille de chaussettes (chacun son panier de chaussettes, fou-rire garanti !)
  7. Essayez de savoir ce qui tracasse votre enfant, en vous servant d’une conte, d’une histoire personnelle. De manière frontale, un enfant exprimera rarement ses préoccupations
  8. Jouez ensemble à un jeu de société ou partagez une part de son univers plusieurs fois par semaine, ex jouer aux poupées ensemble, jouer aux voitures, faire des constructions, des dessins, jardiner…
  9. Au moment du coucher, passez un peu de temps avec votre enfant: vous pouvez lui lire une histoire, ou lui raconter une anecdote rigolote de votre enfance
  10. Chaque week-end allez prendre un grand bol d’air à la campagne ou à la mer, avec quelques jeux (boules, raquettes, molki, cerf-volant…)
garçon mal être stress peur
fille fillette triste peur doute stress

Repérer les signes du stress et de l’anxiété :

Le comportement de votre enfant s’est modifié ou a changé du jour au lendemain :
  • il est plus agité ou est devenu apathique
  • il sourit moins, il rit moins
  • il s’isole, il cherche moins à voir ses copains / copines
  • il ne fait plus les choses qu’il aimait (certains jeux, certaines lectures)
  • il se sent fatigué
  • il dort mal
  • il a moins d’appétit
  • il perd du poids
Voilà quelques signes, à vous de les repérer. Dans tous les cas, allez voir votre médecin traitant ou un spécialiste.

Les enfants sont de véritables éponges émotionnelles

La crise sanitaire et toutes ses conséquences n’épargnent personne, pas même les enfants.
Dans mon cas personnel, comme dans mon entourage et à travers les confidences de mes clients, je me suis rendue compte que beaucoup d’enfants sont stressés, voire anxieux. Ils expriment leurs émotions et leurs souffrances d’une façon différente des adultes et ce n’est pas toujours facile de s’en rendre compte.

Qui contacter ?

Chez les enfants de moins de 15 ans, les experts et pédopsychiatres ont relevé une hausse très importante de mal être et maladie mentale, suicides  depuis le début de la pandémie.
Les chiffres ont presque doublé depuis plus d’un an.
Par ex, au CHU de Montpellier, la demande de soins en pédopsychiatrie a aussi fortement augmenté. « C’est sensible depuis octobre, avec une hausse de 40 à 50 % des passages aux urgences pour motifs psychiatriques », précise Diane Purper-Ouakil, professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. Le téléphone sonne également avec plus d’insistance au numéro de l’association Phare, qui aide des parents confrontés au mal-être de leurs enfants. « C’est flagrant », constate Thérèse Hannier, sa présidente
Ces observations de terrain ont été confirmées par Santé publique France, dont les statistiques montrent notamment une hausse des passages aux urgences pour gestes suicidaires des moins de 15 ans par rapport « aux deux années précédentes » : du 15 au 21 mars, 153 passages ont ainsi été enregistrés contre 95 en 2020 et 119 en 2019 pour la même semaine. Les passages pour troubles de l’humeur, dont la dépression, sont aussi 1,7 fois supérieurs. « Les chiffres des urgences ne sont qu’une partie de la réalité, ils ne prennent pas en compte les consultations », reprend Angèle Consoli.
(Lire l’article de presse : ICI)

Lire la suite

Les structures sont débordées mais font leur boulot.
Beaucoup de personnes dans mon entourage me rapportent ce genre de faits pour leurs propres enfants, qui sont anxieux avec crises d’angoisses au moment du coucher…des enfants de 8-10 ans mais parfois des tout petits..
Ce n’est pas du cinéma, les enfants sont des éponges à émotions et prennent de plein fouet le mal être de leurs parents et de la société… même s’ils n’ont pas accès à l’actualité comme nous, ils savent beaucoup de choses sur la pandémie et la situation sanitaire, le port du masque et les privations de liberté les ont fortement perturbé aussi.
Comme pour nous, leur vie habituelle et leurs routines ont été complètement changé.
J’ai fait cet article car de nombreuses personnes m’ont demandé des conseils pour leurs enfants et je vous encourage à vraiment prendre au sérieux les changements et signes de mal être chez vos enfants..
A prendre du temps pour eux et avec eux
A parler avec eux et les écouter..
A leur montrer votre présence et votre amour inconditionnel
Et s’ils ont des comportements désagréables ou agressifs ne les repoussez pas, ce sont des signes forts d’appel à l’aide
Nos enfants sont nos trésors, protégeons les et aimons les du mieux possible
Catherine Péron
magnétiseuse énergéticienne

Les enfants sont nos trésors, à aimer et à protéger

à chérir et à consoler

à comprendre et à aider à grandir

maman enfant joie bonheur

Le contenu de cet article et informations qu’il contient sont donnés à titre indicatif et informatif, en cas de problème de santé veuillez consulter votre médecin